Ff6 4 bandeau2

Élection présidentielle permanente

Rétablissement du droit du sang
suppression du droit du sol

Le droit du sang est au fondement même de la famille et de la nation ; il légitime la filiation, l’hérédité, la transmission, l’appartenance, en un mot l’identité de la personne qui est à la fois individu et personne. Quant au droit du sol, il n’a de valeur que comme droit du premier occupant reconnu et institué ; en aucun cas il ne saurait donner la même légitimité ni les mêmes droits à des occupants par le simple fait de fouler le sol de notre territoire national, quelles qu’en soient leurs origines et les circonstances. Il y a droit du sang pour un étranger accepté qu’après assimilation sincère et complète dès la quatrième génération.

Image trait3 1