Ff6 4 bandeau2Élection présidentielle permanente

Appel au Roi

Qu’il soit bien entendu que quand nous disons « Appel au Roi », il ne s’agit pas de faire appel à un roi d’opérette, monarque constitutionnel cantonné d’office à sa fonction de plastron officiel destiné à s’afficher dans les mondanités d’apparat, d’un châteaux à l’autre ou dans les hôtels particuliers hérités des grandes cours d’Europe, puis de distiller les scies républicaines les plus éculées, les plus navrantes, pour appâter les électeurs et leur faire croire que l’humanité n’a pas inventé mieux que la République pour satisfaire à son bonheur.

Non, le Roi, le vrai, c’est le protecteur et Père de la nation, le garant de la stabilité pérenne de son règne et de son royaume. Il est le Rex, le chef de famille comme dit son nom, le Roi des rois dans la première antiquité grecque, qui s’exprimait sur l’agora devant ses pairs et devant le peuple.

Il s’agit de réintroduire la dignité royale dans le gouvernement de la France, limité à ses fonctions régaliennes, dont la première sera de défendre l’honneur, la respectabilité, l’identité du peuple français et la protection du patrimoine national. Viennent les finances, la monnaie, la diplomatie, la Justice, la défense et la sécurité des biens et des presonnes. Il gouvernera en co-administration avec le Gouvernement exécutif officiel du régime. Il aura également un avis sur l’École, et les mœurs générales. 

Le Roi de France est catholique, dans la droite ligne de ses prédécesseurs et du fondateur historique de la nation française, le Roi Clovis 1er. Il sera doté d’une liste civile, d’une résidence parisienne et de résidences secondaires (châteaux).

Il aura à sa disposition un cabinet de conseillers et sera à la tête d’une administration générale.

Qui peut être le Roi ?

C’est une question délicate dans laquelle Force Française entend rester dans un retrait bienveillant. Tout d’abord, il y a conflit de prétendants entre les Bourbon, les Orléans, les Bonaparte. Entre les Légitimistes, les Orléanistes, les Impérialistes. Mais où sont les pairs de France ? Il doit y avoir longtemps que ceux-ci ont disparu du paysage aristocratique, et de toute façon les grandes familles princières n’existent plus ou ne sont que l’ombre d’elles-mêmes — si toutefois l’ombre subsiste encore. Le peuple français serait probablement appelé à trancher. L’appel au roi ne pourrait intervenir qu’après l’instauration du dispositif de démocratie directe, contrepouvoir subsidiaire des institutions gouvernementales.

Le Roi serait évidemment sacré à Reims, souverainement décrété Roi de Droit divin et élevé à la dignité de Lieutenant du Christ par la sainte Onction.

La France sera reconsacrée à Dieu pour la laver des souillures et outrages républicains qu’elle a subis depuis plus de deux siècles. Il sera également question de restituer aux anciennes provinces françaises leurs armoiries et les réinstaller dans leur légitimité historique.

Image trait3 1