Nouvel Ordre Mondial

Ff6 4 bandeau2

 

 

Qu’est-ce que le Nouvel Ordre Mondial ?

Voici la réponse résumée en aussi peu de termes qu’il est possible.

Généralités

Sans entrer dans les arcanes fort complexes et obscures qui remontent à l’origine historique de ce qu’on appelle le Nouvel Ordre Mondial, on peut le définir comme étant une gouvernance occulte, semi-ésotérique, étendue au monde entier dont nous ne devrions, en principe, ne jamais connaître les vrais dirigeants (pour faire bref : les oligarques mondialistes adeptes du culte du Veau d’Or, symbole de l’argent) ; et son but est d’imposer la dictature universelle par le moyen de la finance internationale (c’est-à-dire l’argent du travail volé aux peuples, particulièrement aux peuples occidentaux) sous des apparences « humanistes », du moins tant que cette gouvernance mondiale ne contrôle pas de manière complète et assurée les pouvoirs locaux et ses relais de terrain terminaux que sont la presse et les politiciens.

Après, il sera temps d’appliquer la manière forte.

Bien que le processus soit en route depuis le début du vingtième siècle, c’est le 11 septembre 1990 que le Président des États-Unis, George Bush père, employa l’expression « Nouvel Ordre Mondial » pour la première fois dans un discours officiel. Le Président français Sarkozy l’emploiera lui-même quatre à cinq fois à son tour dans ses discours officiels, le temps de son quinquennat, discours accompagnés parfois de menaces explicites visant ceux qui s’opposeraient au processus (mêmes menaces assorties pour imposer le métissage universel, celui-ci étant implicite dans le processus d’instauration de la dictature universelle)… Reconnaissons au moins qu’il est un de nos chefs d’État à n’avoir pas caché ses intentions. Pour l’instant, M. Hollande ne prononce pas l’expression « Nouvel Ordre Mondial », mais il a parlé du « Nouveau Monde qui se fera d’abord en France ». Qu’est-ce qu’un Nouveau Monde dans la tête d’un socialiste décadent ? Le contexte de sa gestion présidentielle ahurissante explicite mieux que tous discours ses intentions profondes. Comme dirait le Général de Gaulle répondant à un quidam : « Ce que vous pensez ne m’intéressent pas ; dites-moi plutôt vos arrière-pensées ». Quant au Président Macron, il ne parle pas mais agis dans ce sens, c’est-à-dire dans le sens qu’on lui intime au-dessus de lui.

En France, les premières soumissions implicitement affirmées des gouvernements républicains au Nouvel Ordre Mondial remontent au septennat Pompidou, et n’ont jamais cessé depuis.

À savoir également que le mot « humanisme », aujourd’hui complètement galvaudé et détourné de son sens originel qui n’a strictement rien à voir avec le sens réel que lui donnaient jadis les érudits, doit être compris comme synonyme de « communisme » ; ainsi quand vous entendez quelqu’un parler d’humanisme ou se dire humaniste, vous avez tout de suite compris que vous avez affaire à un cryptocommuniste. 

Le Nouvel Ordre Mondial est donc :

1. Une organisation totalitaire semi-occulte dont le but est de s’emparer au sein d’une entité unique de tous les pouvoirs mondiaux et de contrôler la planète.

2. Elle s’appuie sur le bouclier américain après avoir fait des États-Unis un super État militaro-policier le plus puissant du monde. Le mot « démocratie », Hollywood, le carnaval des élections américaines et autres pseudos symboles de la liberté (y compris la statue du même nom) ne sont là que pour faire illusion. Que cela soit bien clair : depuis leur création d’essence protestante et judéo-maçonnique, les États-Unis n’ont JAMAIS été une démocratie.

3. N’oublions pas que la franc-maçonnerie, qui fait grand usage du secret initiatique (d’où le fait que l’emploi du mot « franc » = libre est une escroquerie intellectuelle en même temps qu’un détournement sémantique !), est une invention judéo-protestante exclusivement anglo-saxonne.

4. Le but du Nouvel Ordre Mondial est d’instaurer la République universelle ou dictature mondiale, c’est-à-dire le totalitarisme absolu. Il a aussi pour but de faire oublier l’échec du communisme soviétique, échec sur toute la ligne d’un système politico-terroriste mal maîtrisé.

Les moyens d’action au plan mondial sont les suivants :

  1. Contrôler et disposer de la monnaie, de l’or, du crédit, autrement dit des banques.
  2. Contrôler et disposer des ressources énergétiques et minières de la planète ainsi que de toutes matières premières d’emploi stratégique.
  3. Contrôler et disposer des armements de pointe et autres moyens sophistiqués de faire la guerre.
  4. Contrôler et disposer des ressources alimentaires du sol à la table à travers les multinationales de l’agrobusiness.
  5. Contrôler et disposer de la santé des humains à travers les laboratoires pharmaco-chimiques et la filière médicale conventionnelle.
  6. Contrôler et disposer politiquement de l’Union Européenne après avoir imposé la suppression des frontières en vue de disloquer territorialement les États et les nations historiques de l’Europe.
  7. Contrôler et disposer des mouvements politiques républicains et faire en sorte qu’ils soient les auxiliaires politiques et les agents de terrain du Nouvel Ordre Mondial.
  8. Contrôler et disposer de la presse et de tous les moyens de communications multimédias.
  9. Contrôler les services secrets et décréter des actions homicides ciblées, actions individuelles ou collectives, actions criminelles dites encore terrorisme « sans cause » ou sous faux drapeau, en n’importe quel point du Globe, y compris dans le sanctuaire américain source de tous les maux de l’humanité.

Les objectifs opérationnels sont :

  1. Favoriser l’immigration de masse afin de provoquer l’élimination ethnique des peuples européens de souche et de procéder à leur remplacement de fait par un peuplement hétérogène de substitution.
  2. Transformer les armées nationales en garde prétorienne et les polices nationales en police politique.
  3. Liquider la religion catholique, à la fois de l’intérieur et de l’extérieur.
  4. Favoriser l’islam et le judaïsme talmudique qui ne sont pas des religions mais des ordres idéologiques souverains fondés sur la haine du monde chrétien.
  5. Détruire la famille monogame à lignage héréditaire, cellule de base de la société.
  6. Détruire les arts et le culte du beau, du bien, du juste, pour leur substituer la culture de la médiocrité, du laid et de la dévalorisation de l’être humain.
  7. Abrutissement généralisé des peuples en les noyant de sous-culture dégénérative.
  8. Tuer l’intelligence au moyen de l’école publique, conditionnement et formatage idéologique des enfants arrachés à leurs familles dès l’âge de deux ans.
  9. Détourner les grandes écoles et les universités de leurs objectifs initiaux pour fabriquer l’encadrement mondialiste.
  10.  Asservissement et esclavage des individus par le travail, le sexe, la drogue, l’endettement.
  11.  Instrumentation des éléments les plus faibles ou les plus dégénérés du corps social : la jeunesse, les femmes, les homosexuels.
  12.  Détruire les classes moyennes et leur substituer une nomenclature d’État.
  13.  Transformer la masse des fonctionnaires surnuméraires en relais d’action du Nouvel Ordre Mondial.
  14.  Appauvrir les populations européennes en les écrasant sous le poids des dettes et des impôts.
  15.  Entretenir la subversion politique permanente, le chaos social et la délinquance petite et grande.
  16.  Contrôler le terrorisme et instiller la subversion générale programmée en fonction des politiques ordonnées. Sidéral
  17.  Neutraliser les oppositions au Nouvel Ordre Mondial en suscitant des contre-oppositions factices ou en interdisant les mouvements nationalistes, le véritable enjeu étant clairement l’opposition cosmique qui s’est à jamais installée entre nationalisme et mondialisme, entre Babel et l’homme enraciné

Ff6 trait1 1