Guerrier d'Occident

Ff6 4 bandeau2

 Pourquoi les Guerriers d'Occident ? 

À la suite de l’officialisation du « mariage homosexuel », signe tangible de cet avilissement de l’humanité qui heurte la dignité humaine et révolte la conscience, viol caractérisé de l’ordre naturel imposé d’office au peuple français, sans discussion possible, sans le consulter, cela en dépit d’une forte et courageuse opposition, et, disons-le, d’une superbe résistance de la partie la plus saine du corps social français face à l’ignominie de ce projet, Force Française dénonce la fuite en avant dictatoriale du gouvernement socialiste et met directement en cause le Président de la République Frabçois Hollande.

En cette occasion (comme en d’autres), ce Président s’est révélé un provocateur de basse police et a montré tout le mépris qu’il porte au Peuple français qu’il est censé représenter. C’est à lui seul que revient la responsabilité du climat de guerre civile qui règne dans le pays. Chaque Président de la République se croit obligé d’annoncer, le soir même de son élection, qu’il sera le Président de tous les Français. Il n’en est évidemment rien du tout. Nos chefs d’État ne sont, d’abord et avant tout, quel que soit leur bord politique, que des agents stipendiés des puissances occultes qui gouvernent le monde sous le nom générique de Nouvel Ordre Mondial. Et ce n’est pas d’hier.

En prenant cette décision antisociale qui bafoue l’ordre naturel, ce personnage a jeté le masque et montré la vraie nature de la République. Il a humilié le peuple français, il a souillé notre pays, il a sali son passé, sa mémoire, insulté son histoire et sa civilisation ; il a heurté le bon sens et la conscience de ses compatriotes les plus moralement sains, il s’est révélé un personnage à l’âme noire, un odieux personnage, cynique, immoral, sans aveu, dans la droite ligne de ce que furent les sinistres terroristes de la Révolution française, la guillotine en moins. Pour l’instant.

Pire, il a détourné les forces de la police nationale de leur fonction statutaire de protection des biens et des personnes en police politique, pour ensuite les transformer en forces de provocation et de répression contre le peuple français. L’État républicain a révélé sa vraie nature d’État policier au service de la dictature mondialiste que le Nouvel Ordre Mondial est en train de mettre en place par républiques policières interposées, et dont l’un des objectifs majeurs est de détruire les nations historiques pour transformer les peuples en esclaves au service d’une république universelle totalitaire.  

Il faut s’attendre dans les mois et les années à venir, et cela quels que soient les individus à la tête de l’État français, et quels que soit encore une fois leur bord politique, à une succession de décisions gouvernementales arbitraires visant à la destruction définitive de la nation française, de sa civilisation et de son histoire, la mise à exécution du fameux « Du passé faisons table rase » de l’Internationale communiste… Rappelons-nous que l’équipe de dévoyés qui s’est emparée de l’État français au soir du 6 mai 2012 a clairement exprimé par la voix de sa ministre de la justice, l’ancienne indépendantiste guyanaise Taubira, la volonté de CHANGER LA CIVILISATION. Pas besoin de longues explications pour savoir ce que cela veut dire : la disparition de quinze siècles d’histoire et de civilisation française pour lui substituer la mort entropique et la soumission au Nouvel Ordre Mondial.

C’est donc dans ce contexte que Force Française rappelle son combat contre la République, contre le désordre républicain, en faveur de la démocratie directe et du gouvernement par référendum. C’est également dans ce contexte que Force Française a décidé de rajouter un intitulé à son nom et s’appellera désormais Force Française – Les Guerriers d’Occident.

Français, réveillez-vous, ouvrez les yeux avant qu’il ne soit trop tard. Ne devenez pas les complices de votre assassinat ethnique et identitaire : désavouez les scrutins électoraux de la République par l’abstention systématique et massive à toutes les élections, locales ou nationales, tant que la démocratie directe et le référendum d’initiative populaire ne seront pas instaurés.

Dites NON à la voyoucratie républicaine actuelle, aux larbins et autres agents stipendiés du Nouvel Ordre Mondial qui veulent votre mort intellectuelle, morale, civile, identitaire. N’oubliez pas que selon les institutions actuelles, quel que soit le parti politique représentatif du système républicain vers lequel vous vous tournerez, de droite ou de gauche, vous êtes pris dans la nasse ; ils sont tous du même acabit et obéissent aux mêmes mots d’ordres apatrides ; ils ont pour mission d’organiser le fossoyage de la France, c’est-à-dire sa disparition historique avec son passé et sa civilisation.

Nous ne cessons de le rappeler depuis des années : la République est le tombeau de la France ; la République sera votre tombeau si vous ne relevez pas la tête.

*

Pourquoi guerrier ? Le guerrier est un combattant de tous les instants et ne combat pas nécessairement avec des armes, mais avec sa foi, son esprit, son courage. Il ne connaît ni la retraite, ni le repos, parce que l’on ne se repose pas de ce que l’on est ni de ce que l’on doit. En ce sens, le guerrier est plus qu’un militaire qui, lui, relève d’une institution et de ce fait appartient à la catégorie des fonctionnaires. Mais un militaire comme tout autre fonctionnaire peut se révéler à son tour un guerrier, avoir l’esprit de sacrifice pour une cause supérieure qui dépasse l’homme et transcende sa nature mortelle. Le soldat s’engage de lui-même à titre individuel, en être responsable ; il mène le combat que sa conscience et son honneur lui dictent pour défendre sa patrie immémoriale, le bien de son peuple et de son pays. Cette phrase du commandant Hélie de Saint-Marc prononcée devant ses juges résume bien l’esprit de sacrifice : « On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier. Mais on ne peut pas lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de mentir, de se renier. »

Le guerrier est un homme de droiture, il n’a pas l’âme tortueuse du politicien ; il est une personnalité et pas un matricule. Il peut naître guerrier ou le devenir, mais son combat, quoi qu’il arrive, il le mènera jusqu’à la mort, jusqu’à son dernier souffle. Pour Dieu, pour l’honneur de son pays et de son peuple.

Pourquoi Occident ? Ce sont les vertus chrétiennes alliées au meilleur de l’héritage gréco-latin. Le temps des cathédrales symbolise ce que cette union spirituelle et intellectuelle a donné de plus réussi en matière de civilisation, et dont les bienfaits se font ressentir jusqu’à nos jours. 

Parallèlement, au sein de Force Française qui reste l’entité mère, les Guerriers d’Occident s’adressent aux patriotes moins spécifiquement politiques au sens technique du terme, mais plus portés à l’engagement de terrain, souhaitant s’investir activement dans la défense de nos valeurs, à partir ce premier principe civilisationnel : le rejet de la République judéo-maçonnique asservie au Nouvel Ordre Mondial et la défense des trois piliers fondamentaux de la civilisation française.

Soit :

  1. La nation comme entité globale se distinguant par les caractères les plus communs à un même peuple : le territoire, la langue, l’histoire, la race (au vrai sens du terme : le lignage patrilinéaire)
  2. La famille monogame patriarcale à filiation généalogique héréditaire. La famille est l’unité nucléaire de base, la cellule mère de la société ; l’ensemble des familles réunies au sein d’un même peuple constitue la nation (nation au sens strict = naissance) ; la nation peut être définie comme la famille des familles ; elle s’inscrit dans le continuum historique tridimensionnel passé, présent, avenir. Le peuple est la nation vivante inscrite dans le présent.
  3. La religion catholique fondatrice de la France alliée à la monarchie franque, qui va édifier sur les débris de l’Empire romain ce qui deviendra la France ; une expérience de relèvement civilisationnel unique dans l’histoire de l’humanité qui s’étend sur plus de quinze siècles d’histoire continue.

ET C’EST CELA QU’ILS VEULENT ABATTRE !

*

La France est notre patrie charnelle, notre terre ancestrale et historique, à nous Français ; ce fait est sans discussion possible. Les étrangers d’où qu’ils viennent, quelle que soit leur situation, les apatrides quels qu’ils soient, y compris les Français de souche reniés ayant déserté leur patrie pour se dresser contre leur pays et soutenir les étrangers au détriment de leurs compatriotes, n’ont pas à formuler des exigences dont les conséquences auraient pour résultat de nous imposer leurs mœurs ou leurs propres conceptions du monde, ou de nous déposséder de notre nation au profit de leurs intérêts propres ou de celui de puissances souveraines extérieures au pays.

Quoi qu’il arrive nous défendrons notre bien commun hérité de siècles de civilisation, d’une civilisation issue de l’héritage helléno-chrétien que nous estimons, à juste raison, éminemment supérieure comparativement aux autres, et pour laquelle nous nous battrons jusqu’au bout.

Ff6 trait1 1

Addendum

L’article ci-dessus ayant été publié alors que la Manif Pour Tous de 2012, manifestation familiale pacifique contre le « mariage » homosexuel (il y avait beaucoup d’enfants), faisait l’objet d’une répression policière scandaleuse où l’on n’avait pas hésité à mobiliser des milliers de CRS, il convient cependant de bien préciser les choses.

Il y a trois points bien qui doivent être clairs dans l’esprit de chacun :

1) Que les homosexuels vivent leur vie n’est pas notre affaire ; l’homosexualité relève de l’ordre privé et regarde chacun en son âme et conscience, selon, si l’on peut dire, sa structure psychopathologique personnelle. Il n’en reste pas moins que l’homosexualité et ses dérives sociétales comme le scandaleux « mariage » homosexuel,  la GPA (grossesse par autrui) ou PMA (Procréation médicalement assistée) sont des anomalies contraires à l’ordre naturel, donc à l’ordre public (l’Église qualifie les actes homosexuels d’intrinsèquement désordonnés)ces pathologies relèvent plus d’un déséquilibre mental et psychologique que des conséquences de la loi naturelle. Derrière les multiples mouvements revendicatifs de type féministe et LGBT, subventionnés par l’État ou financés par des fondations d’origines douteuses, il y a une très claire volonté d’affaiblir l’humanité, de fabriquer une nouvelle race d’humanoïdes constituée de créatures aveulies, sans caractères, sans identités, sans consistance autant psychologique que mentale, — une volonté propre à façonner les futurs esclaves au service des maîtres du Nouvel Ordre Mondial. On notera que cette dénaturation de l’humanité va de pair avec la volonté d’imposer l’immigration de masse, le métissage, la déculturation, au total une véritable entreprise de déconstruction à caractère anthropologique, tout cela nous apportant nombre de raisons supplémentaires de justifier notre combat et de renforcer notre détermination.

2) Ce qui est également inacceptable, c’est tout d’abord l’utilisation corrompue et détournée du mot « mariage », puisque celui-ci a pour résultante fonctionnelle de produire un « alliage » à partir de deux éléments fusionnels complémentaires masculins et féminins, ayant pour finalité de reproduire la vie ; alors que le « couple » homosexuel est stérile, donc totalement antinaturel... Est inacceptable également l’institutionnalisation officielle du « mariage » homosexuel dans la mesure où celle-ci implique une reconnaissance publique officielle et un encouragement de fait au prosélytisme sexuel déviant, par ailleurs potentiellement dangereux tant sur le plan moral que sur le plan physique.

3) Enfin, l’interdiction de porter un jugement moral sur l’homosexualité en tant que telle sous le nom « d’homophobie », consiste à restreindre la liberté d’expression et à ravaler le jugement moral non conforme au discours officiel politiquement correct à un délit de droit commun pouvant être assorti de sanctions pénales.

Il est évident qu’à Force Française nous refusons ce dictat totalitaire et entendons maintenir notre liberté complète de jugement de valeur et de réalité sur tout sujet quel qu’il soit, y compris tous les thèmes de novlangue s’achevant par le suffixe « phobie ».

Ff6 trait1 1