Ff6 4 bandeau2

Vous n’en avez pas assez ?

de ce régime politique républicain délétère qui, depuis plus de deux siècles, surtout depuis l’instauration de la Troisième République laïque et maçonnique, a plongé la France dans une lente mais continue décadence, ou plus exactement dans une lente descente aux enfers qui atteint aujourd’hui son paroxysme suicidaire et autodestructif ?

de ces politiciens professionnels, de ces fonctionnaires carriéristes qui méprisent leurs propres congénères et ne pensent qu’à arnaquer les citoyens à grands coups de promesses électorales dilapidatrices, aussi démagogiques que creuses, de mensonges idéologiques, de désinformation, de sondages et de statistiques truqués, mais refusent systématiquement toute procédure référendaire faisant appel à la décision populaire sur des thèmes précis, concrets et circonstanciés ?

de ces élus de la République qui se font élire par leurs compatriotes, puis se retournent contre eux en privilégiant les immigrés et les étrangers sur le sol de France par haine des Français de souche et à leur détriment, Français historiques criminalisés chez eux, qu’on fait taire en les culpabilisant à outrance, si besoin en les menaçant en permanence des foudres de la justice, des pires sanctions administratives, civiles et pénales visant à les priver de liberté, et finalement à décider de leur mort sociale et identitaire ?

de ces élus de la République soi-disant « représentants » du peuple, de leur jactance insupportable de va-de-la-gueule, de bateleurs d’estrades et autres bonimenteurs de foire, de leurs mœurs de roitelets de république bananière, limites parlant comme des parrains de la mafia mais c’est pour votre bonheur, sous prétexte qu’ils ont la caution du suffrage populaire, et passent leur temps à diviser futilement leurs compatriotes, à les opposer, à les dresser les uns contre les autres au nom de conceptions idéologiques ineptes et meurtrières, dont on n’arrive toujours pas à se dépêtrer (communisme, socialisme, libéralisme) ?

de ces élus de la République qui bafouent au nom même de leurs mensonges idéologiques les valeurs civilisatrices immémoriales de notre société, héritière de ce que nous ont laissé de meilleur l’alliage gréco-latin et chrétien, les vraies valeurs fondatrices de la France et de l’Europe ?

de ces élus de la République qui ont entraîné nos pères dans des guerres exterminatrices, et qui continuent de nos jours en instrumentalisant les immigrés et les étrangers comme éléments de dislocation de la nation et de marginalisation des Français de souche, poussant ainsi à leur élimination ethnique, voire, à terme, à leur éradication au profit d’un peuplement de remplacement allogène ?

de ces élus de la République ineptes, corrompus, qui ont détourné avec le temps l’État français pour le transformer en une formidable organisation de racket public entièrement destinée à les maintenir au pouvoir, et à partager celui-ci entre eux au détriment du labeur des Français les plus courageux, les plus imaginatifs, les plus productifs, créateurs de richesse et de noble valeur ajoutée ?

de ces élus de la République qui détournent l’argent public au nom de l’égalitarisme le plus avilissant et de la redistribution sélective pour capter le vote des électeurs à coups de subventions multiples, pire, pour acheter les consciences voire les corrompre, et ainsi s’assurer l’appui d’une clientèle électorale aliénée ?

de ces élus de la République complices de la haute finance apatride et cosmopolite qui ont endetté pour des générations les citoyens, et se sont mués au fil du temps en agents du Nouvel Ordre Mondial pour imposer la dictature universelle, c’est-à-dire imposer à terme le néo-communisme dont ils n’ont jamais accepté l’échec depuis la chute du Mur de Berlin (1989) ?

de ces campagnes électorales permanentes uniquement axées sur la sélection et la mise en valeur de pseudos candidats, véritables plastrons de carnaval, qui ne se sentent aucune obligation de représenter ce peuple français dont ils sollicitent les suffrages, et qui, in fine, ne représentent qu’eux-mêmes et leurs commanditaires financiers internationaux sans foi ni loi ni lieu.

de ces campagnes électorales, véritables barnums électoraux, dispendieux, assommants de médiocrité, ne menant à rien, n’abordant jamais les vraies questions de fond, ne mettant en scène que des perroquets impudiques qui soûlent les citoyens avec leurs discours politiciens de marchands de tapis, leur gâche la vie, les stress inutilement, les fourvoient dans l’erreur et la déconvenue permanentes ?

...de ces campagnes électorales qui se succèdent, vaines, lassantes, ne servant qu’à entretenir, au nom d’une prétendue légitimité électorale, une caste de prébendiers voraces, ruineux, pillards des deniers publics, abusant des privilèges de leur fonction, vivant aux crochets de l’État, se gobergeant aux frais du contribuable, et pour finir, se révélant les pires ennemis de leur propre peuple, le peuple français ?

Comme nous le rappelons souvent, les élus de la République ne sont ni rois, ni princes, ni seigneurs, ni autocrates, ni potentats, seulement des intermédiaires éphémères, des exécutants sous mandat électoral — lequel devrait être IMPÉRATIF —, au mieux des intendants élus, et encore assez vaguement ; à vrai dire ils ne sont que des fonctionnaires dotés d’une accréditation temporaire ne les autorisant en aucun cas à agir selon le fait du prince, et à se comporter comme des rois nègres régnant sur des peuplades primitives.

Image trait3 1