Attentats Paris - 13 novembre 2015

Ff6 4 bandeau2

Attentat islamiste 13 Novembre 2015 Paris – 130 morts, 352 blessés dont 90 en urgence absolue

Déclaration de Force Française

Requiem æternam dona eis, Domine, et lux perpetua luceat eis.
Requiescat in pace

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et que votre lumière luise à jamais sur eux. Qu’ils reposent en paix.

Ff6 trait1 1

La France, humiliée, piétinée, ensanglantée

17/11/2015

Après Charlie, scènes de tueries effroyables dans les rues de Paris…

C’est donc la deuxième fois que la France fait l’objet d’attentats islamistes, avec une montée en puissance extraordinaire dans la capacité des terroristes à frapper et à semer la mort.

Sur le coup, notre réaction à FF a été de ne pas en avoir, tellement le drame était prévisible, tellement il ne nous a pas surpris, sinon par son ampleur… Nous ne nous sommes pas posé la question de savoir s’il y aurait un attentat islamiste ou pas ; la question était : quand et où ? Du coup, c’est un étrange et bizarre sentiment de banalité ordinaire qui nous a enveloppés malgré l’horreur des faits ; et nous nous sentons obligés de présenter nos excuses aux victimes et à leurs familles, pour n’avoir pas partagés le déferlement émotionnel d’une hypocrisie insoutenable qui s’est emparé de la grosse presse médiatique les jours qui ont suivi la tuerie. Il ne faut pas y voir un manque de compassion de notre part ou de respect dû aux victimes, ou l’expression de cœurs secs, mais nous pensons à un moment qu’il faut arrêter de prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages, même quand ils sont tirés à coups de kalachnikovs, et tout mettre sur la table.

Il s’agit là d’une première à ce niveau de violence ; il faut s’attendre probablement à la répétition de ce type d’attentats dans les mois et années à venir ; nous en profitons pour saluer les forces de l’ordre qui doivent aujourd’hui réparer les conséquences du laxisme des gouvernements et des entraves à leur travail qu’ils subissent depuis des années et des années sur tout ce qui touche à l’immigration.

Quelques observations.

1

Nous refusons de nous rallier à la thèse officielle affirmant que l’État islamique, Daech, Al Qaïda ou n’importe quelle autre franchise terroriste, seraient les auteurs de ces attentats : les terroristes ne sont que le bras armé. Ce qui est important et que nous voulons savoir : qui arme le bras ? Qui le finance ? Et quel est le but réel des financiers ? En l’absence de réponses et d’éléments d’informations, le jeu des alliances et des intérêts nous suggère que derrière ses mouvements terroristes transparaissent les pétromonarchies arabo-musulmanes alliées au couple États-Unis – Entité sioniste. En quelque sorte, dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es.

Il serait peut-être bon aussi d’avoir quelques franches explications avec deux de ces pétromonarchies, le Qatar et l’Arabie Saoudite, qui, de notoriété publique, financent à coups de milliards de dollars les déficits abyssaux de l’État français par des prêts, achats de matériels ou investissements divers, imposent les mosquées les plus radicales, et arrosent certains politiciens français ; il serait bon aussi de demander des comptes à ces politiciens marrons pour nous avoir aliénés à ces nouveaux riches de pétrole, impudents et mal élevés, qui n’ont aucune décence, aucune pudeur, pas même la simple solidarité « islamique » d’ouvrir  leurs cavernes d’Ali-Baba à leurs propres frères de race, qu’ils poussent hors du Moyen-Orient pour envahir l’Europe ; et en plus ils se permettent de nous donner des leçons, oubliant que l’argent qui les enrichit est le nôtre, celui des consommateurs qui devraient y penser chaque fois qu’ils font le plein d’essence de leur voiture.    

2

La France est une cible privilégiée des terroristes islamistes pour deux raisons :

a) Dirigée par des lâches et des incapables complices du crime mondialiste depuis plus de quarante ans, la France est devenue le maillon faible, la planche pourrie de l’Occident ; cela se sait dans le monde entier et attire toute la crasse de l’humanité : la forteresse n’a plus de murs, elle est à prendre !

b) En tant que puissance historique chrétienne et européenne, la France est le pays emblématique par excellence visé en premier avec l’Allemagne pour abattre l’Europe et permettre aux forces occultes qui dirigent le monde d’en prendre le contrôle par le biais de l’Union Européenne.

3

M. Hollande est-il dépassé par les événements ou est-il complice des assassins ?

Si l’incompétence du personnage et son insondable médiocrité d’être humain sont devenues légendaires (et même historiques !), il est important de souligner son rôle de valet des États-Unis et sa pitoyable soumission à l’Union Européenne ; il convient aussi de peser les conséquences de son tropisme pro-immigration, et d’appréhender le poids maintes fois vérifié de sa haine des Français de souche et des catholiques.

La responsabilité politique du Président Hollande et de son gouvernement est totalement engagée à différents niveaux dans le déroulé de ces massacres annoncés depuis longtemps.

4

Nous assistons à une montée de la terreur dans le pays qui s’accompagne d’une montée parallèle des mesures de sécurité selon un cycle infernal de type oppression-réaction-répression dont sont de plus en plus victimes par contrecoup les Français eux-mêmes, et cela dans le but de plus en plus avéré d’imposer à terme un ordre totalitaire. La France est en train de sombrer sous les coups de bélier d’une sordide stratégie du chaos visant à transformer notre pays en une vulgaire république bananière en situation de crise permanente — laquelle, le moment venu, tombera comme un fruit gâté. Après l’état d’urgence, il faut se demander si le gouvernement républicain ne se réserve pas l’opportunité de décréter la loi martiale, comme cela a été fait à titre d’« exercices », voici quelques mois, dans plusieurs États des États-Unis (tester la réaction des populations ?). Tout cela n’est pas innocent.

La loi martiale, c’est l’armée qui remplace la police ; le couvre-feu est imposé, les rassemblements de plus de trois individus sont interdits, les perquisitions généralisées chez les particuliers suspects, les libertés publiques abolies, les journaux d’opposition interdits de parution, les sites internet fermés ; la police nationale censée protéger les bien et les personnes se transforme en police politique et se livre aux œuvres routinières de basse police : perquisitions, arrestations, délation, torture… Bref, depuis 1789, la révolution permanente !

Est-ce donc cela le monde que vous souhaitez, citoyens de France, braves gens, quand, à chaque élection, vous vous précipitez dans les bureaux de vote pour apporter depuis plus de cinquante ans votre caution électorale à cette chienlit républicaine qui atteint son paroxysme avec le tandem Hollande-Valls ? Est-ce cela le monde que vous désirez ardemment, chaque fois que vous déposez un bulletin de vote dans l’urne ? Eh ! bien, vous l’avez ce monde auquel vous aspirez tant. Vous êtes contents et fiers de vous, sans doute ? Et surtout, ne vous interrogez pas, en tant qu’électeurs, sur la part de responsabilité que vous avez en conscience et à titre personnel dans cette situation de chaos et de décadence généralisée...

Allez donc en remettre une couche aux prochaines élections, et que la France s’enfonce un peu plus à chaque consultation !... Qu’elle touche le fond de l’abîme et qu’on en parle plus !

5

Oublions la proximité des élections régionales, mais remarquons que ces évènements dramatiques interviennent au moment même, au jour près, où le gouvernement Valls annonce des dispositions pour lutter contre les trafics d’armes, et appelle les Français à rendre leurs armes ; or nous avons constaté que l’information était répercutée parfois sans préciser qu’il s’agit des armes illégales, et en suggérant qu’on s’adresse à tous les Français, sans distinction. N’importe quel militant de base frotté à un minimum de théorie politique sait très bien que désarmer le peuple est la marque caractéristique des dictatures totalitaires visant à maintenir les populations sous leur botte. Surtout, compatriotes, gardez vos armes légales. Elles peuvent servir à vous défendre de toute agression par définition illégale ; à vous défendre vous, à défendre votre famille, peut-être à défendre votre voisin, celui qui se dit pacifiste et antimilitariste…

6

Nous refusons de nous associer à toutes les cérémonies ou manifestations de deuil officiel organisées en hommage aux victimes par le gouvernement Hollande-Valls, du type marche ou rassemblement du 11 janvier ou autres ; nous tenons ces deux personnages scandaleux comme les responsables directs de ces tueries, conséquences inéluctables de leur angélisme criminel de posture et de leur politique d’immigration irresponsable, mais aussi l’aboutissement des conséquences cumulées des politiques plus lointaines menées par tous les Présidents de la République Française depuis Georges Pompidou, et, plus près de nous, Nicolas Sarkozy.

Nous appelons nos compatriotes français à ne pas s’associer à ces manifestations de récupération et d’exploitation indécentes et provocatrices qui se font avec le sang des victimes, quelles que soient ces manifestations et où qu’elles se tiennent en France. Contentez-vous de prier intimement avec le cœur et d’être politiquement vigilants…

7

Il n’y a pas que les armes qui tuent. Il y a aussi les incitations à tuer ou les exemples mortifères à prétentions religieuses.

En conséquence de quoi, nous considérons que l’islam comme le judaïsme ne sont pas des religions, mais des organisations criminelles d’État en puissance instituées de fait dans les livres dits « saints », la Bible et le Coran. Nous demandons que soit posée clairement et publiquement la pertinence des versets appelant à la violence meurtrière contenus tant dans la Bible que dans le Coran, la personnalité historique officielle de Moïse (chef de guerre et dictateur avant d’être « prophète ») étant en cause tout autant que celle de Mahomet (chef de guerre et dictateur avant d’être « prophète »). Nous savons aujourd’hui que Moïse est clairement le modèle de Mahomet.

Voir à ce sujet le livre du fondateur de Force Française, Jean-Louis Omer : Le Christ décrypté.

Nous demandons que la diffusion et la vente du Coran soient interdites sur le territoire français et les exemplaires en circulation saisis, tant que le Coran ne sera pas expurgé de son contenu illicite, c’est-à-dire vidé de tous les appels au meurtre suggérés ou clairement exprimés qu’il contient. Nous demandons que les versets expurgés soient reportés en fin de volume, assortis d’un nihil obstat du ministère de l’Intérieur, portant sur une mise en garde sévère ayant la caution officielle de l’État français. En plus, bien sûr, d’un contrôle serré des lieux de cultes musulmans. 

Nous demandons que les Bibles dites « catholiques » (Ancien Testament ou Bible vétérotestamentaire) soient désormais assorties d’une mise en garde sévère, précise et circonstanciée des autorités catholiques concernant les versets ou passages incriminés, particulièrement dans le Pentateuque, versets qui n’ont rien à voir avec l’esprit du christianisme, encore moins avec le charisme apostolique de Jésus et sa mission de médiateur céleste. Même précautions pour les Bibles protestantes, sauf que les églises réformées se réfèrent à la totalité de la Bible.

Il appartient aux Juifs français de prendre les mêmes précautions avec la Torah (nom du Pentateuque en hébreu), attendu que si pour les catholiques l’Ancien Testament a une valeur historique sous le nom discutable d’« Histoire sainte » ; pour les Juifs, il est, comme le Coran pour les musulmans, un commandement.

8

Depuis quelques temps, de plus en plus de Français écœurés et désespérés par la politique d’abomination du tandem Hollande-Valls — tous les domaines de société sont touchés ; pas un n’y échappe : la France est dans un état de putréfaction avancée ! — se répandent sur les réseaux sociaux, dans des vidéos où on les voit déchirer ostensiblement leurs cartes d’électeurs. Compatriotes français, ne faites surtout pas ce geste malheureux ! C’est la pire des solutions. Vous vous excluez vous-mêmes de l’action politique ; non seulement vous risquez d’être exclus des listes électorales, mais vous risquez de disparaître en tant que citoyens et de ne plus exister civilement aux yeux des autorités : ils n’attendent que ça ! En plus vous réduisez le corps électoral en faveur des politiciens du système ! Et surtout, surtout, pas de vote blanc ! Voter blanc, c’est encore cautionner le système républicain…

NON ! Il faut faire le contraire. Voici la marche à suivre : vérifiez que vous êtes bien inscrits sur les listes électorales (bureau des élections à votre mairie). Puis vous ABSTENIR le jour des élections. Pratiquer ce que nous appelons « l’abstention civique », ou « exercer votre droit de retrait électoral » : retenez bien ces formules. Enfin, assistez au dépouillement à la fermeture de bureaux de vote, le soir, afin de vérifier que les abstentions sont bien prises en compte lors de la proclamation des résultats, mais aussi qu’ils ont bien été pris en compte par le Ministère de l’Intérieur au moment de la proclamation officielle des résultats nationaux…

Chers compatriotes, gardez votre sang froid. Gardez le calme des vieilles troupes ; agissez en citoyens responsables.

Ralliez et soutenez Force Française. Nous ne vous trahirons jamais.

Force Française
18/11/15

Ff6 trait1 1

 

Notes à propos de la Bible

Le Livre appelé Bible comprend deux parties : l’Ancien Testament ou ancienne Alliance, et le Nouveau testament ou nouvelle Alliance (Évangiles). L’Ancien testament est tout ce que l’on voudra, sauf un livre catholique. Dans les temps anciens, la Bible catholique n’était pas diffusée aux particuliers ; elle n’allait pas dans les foyers. Du nom de Vulgate, elle était réservée aux théologiens ou aux religieux érudits. Dans les couvents féminins, elle était même interdite à la lecture. Seules circulaient dans le peuple des fidèles des histoires saintes résumées plus ou moins merveilleuses et le missel. Ce sont les protestants, les premiers, qui ont développé les Bibles complètes à destination du grand public. Avec les Bibles Crampon ou Osty, l’Église a vaguement suivi le mouvement. Mais c’est surtout à partir de 1955 que les catholiques frappent fort avec la Bible dite de Jérusalem, raccourci de l’École Biblique Française de Jérusalem, enrichie de nombreux commentaires. Nous étions proches de Vatican II. Et depuis, il s’est vendu des millions de cette Bible (1). Á trop vouloir imiter les protestants, on en a oublié que s’il y a des belles pages de sagesse humaine dans l’AT, dont l’Église a incorporé certains textes dans sa liturgie (les psaumes, per ex.), il n’en va pas de même avec d’autres versets ou passages proprement inadmissibles, voire scandaleux pour un catholique, et disons-le pour tous, croyants ou non.

Les mœurs de l’humanité ne peuvent être les mêmes aujourd’hui qu’il y a trois mille ans, surtout après la venue du Christ. Il devient donc nécessaire d’en pointer les anomalies tout en respectant le texte originel, texte qui est avant tout la saga d’un peuple, le peuple juif. Cela demande réflexion, mais cela doit être fait.

––––––––––––––––––

1. Beaucoup de Bibles achetées, mais combien lues ? Le plus souvent, elles décorent les bibliothèques… Le style de traduction au plus près de l’original ne rend pas l’accès facile au néophyte. Il existe plusieurs niveaux de lectures à commencer par la saga. L’absence de style littéraire rend son approche tout aussi malaisée et rebute le lecteur ; quant aux niveaux religieux, ils nécessitent le soutien éclairé d’un pasteur compétent. Au vu de ce qu’est devenue l’Église conciliaire aujourd’hui, il reste à souhaiter de tomber sur le bon numéro. Précisons que pour un catholique, seul compte le Nouveau Testament.